Afrique Science
Revue internationale des sciences et technologie

Editorial

« La science est universelle » dit-on, puisque les lois qui gouvernent notre univers s’imposent à tous les Humains de la planète Terre, indépendamment de leur origine ou de leur croyance.

L’Egyptologue Cheick Anta DIOP écrivait en 1981 dans son livre « Civilisation ou barbarie » et je cite : « les sciences et techniques ne peuvent être une valeur étrangère car l’Afrique est la mère de toutes les civilisations ». Par conséquent, les « Africains doivent puiser, en toute liberté, dans l’héritage culturel commun de l’humanité, en ne se laissant guider que par les notions d’utilité et d’efficacité ». L’Afrique ne devrait donc pas être complexée voire gênée par un soi-disant retard scientifique ou technologique.

Dans son livre paru en 2005 et intitulé « Afrique : la fracture scientifique », Monsieur Bonaventure Mvé-Ondo, alors Directeur Régional pour l’Afrique de l’Ouest de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) entérine le même constat : « C’est la fracture scientifique, plus grave que la fracture numérique, qui marginalise l’Afrique. Le continent se développera, en fonction des priorités qu’il aura lui-même définies, lorsqu’il se construira une culture nouvelle, libérée aussi bien de certains comportements archaïques que de la posture de consommateur passif de techniques importées comme au temps de la colonisation ».

Le problème de l’Afrique moderne réside dans son insuffisance relative dans la

Lire la suite ...



Revue électronique internationale publiée par l'ENS d'Abidjan (Côte d'Ivoire) en partenariat avec l'Université d'Abobo-Adjamé (Côte d'Ivoire), l'ENS de Rabat (Maroc) et l'Université Hassan 2 de Mohammédia (Maroc) avec le soutien de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF)
ISSN 1813-548X