Article

Utilisation d'un nouveau bio-floculant extrait de cactus marocain dans le traitement des rejets chargés de chrome (VI) par le procédé de coagulation floculation


Aziza ABID, Laboratoire des procédés de valorisation des ressources naturelles, des matériaux et environnement, Département de chimie appliquée et environnement, Faculté des sciences et techniques de Settat, BP 577, Maroc
Abdeljalil ZOUHRI, Laboratoire des procédés de valorisation des ressources naturelles, des matériaux et environnement, Département de chimie appliquée et environnement, Faculté des sciences et techniques de Settat, BP 577, Maroc
Abdelali IDER, Laboratoire des procédés de valorisation des ressources naturelles, des matériaux et environnement, Département de chimie appliquée et environnement, Faculté des sciences et techniques de Settat, BP 577, Maroc

Date de publication : 1 septembre 2009

Résumé

Dans ce travail, nous avons utilisé un nouveau floculant organique biodégradable extrait de jus de cactus (figuiers de barbarie, voir photo ci-dessous), dans un procédé physico-chimique (coagulation floculation) afin de traiter des rejets liquides chargés en chrome (VI). Ce bio-floculant nous a permis de réduire la turbidité d’un effluent industriel, en passant de 100 NTU à des valeurs au dessous de 2 NTU. L’étude a été réalisée sur des échantillons pseudo-industriels préparés au laboratoire et des échantillons industriels issus d'une unité de traitement de surface (chromage).

L’étude comparative entres le floculant organique et le floculant industriel PPRQESTOLR 2515.TR (floculant à base d'acrylamide et acrylate de sodium), a montré que notre biofloculant aboutit à des résultats satisfaisants au niveau du pouvoir de floculation. Une neutralisation et coagulation avec la chaux, suivi par une floculation puis une décantation, pour la solution du chrome (VI) réduit en chrome (III) a montré un effet très significatif sur l’abattement de la turbidité et un pourcentage de rétention de chrome (VI) de plus de 99,5 %. Les résultats obtenus sont très encourageant et incitent notre équipe de recherche à développer cet axe de recherche afin de mettre en place des procédés alternatifs propres pour le traitement des eaux d’une manière générale et qui en même temps permettent la valorisation des ressources naturelles nationales.



Pour citer cet article

Aziza ABID, Abdeljalil ZOUHRI et Abdelali IDER. «Utilisation d'un nouveau bio-floculant extrait de cactus marocain dans le traitement des rejets chargés de chrome (VI) par le procédé de coagulation floculation». Afrique Science, Vol.5, N°3 (2009), 1 septembre 2009, http://www.afriquescience.info/document.php?id=1619. ISSN 1813-548X.