Afrique Science
Revue internationale des sciences et technologie
Précédent   Bas de page   Suivant   Signaler cette page   Version imprimable

Vol.11, N°5 (2015)

Article

Caractérisation des contraintes pluviométriques sur le riz pluvial de 90 et 105 jours dans le Centre-Ouest de la Côte d’Ivoire


Koffi Eugène KOUAKOU, Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INP-HB), Département des Sciences de la Terre et des Ressources Minières (STeRMi), Laboratoire du Génie Civil, des Géosciences et des Sciences Géographiques, BP 1093 Yamoussoukro, Côte d’Iv
Amani KOUASSI, Université Nangui Abroguoua, Laboratoire de Géosciences et Environnement (LGE), 02 BP 801 Abidjan, Côte d’Ivoire
Amani Michel KOUASSI, Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INP-HB), Département des Sciences de la Terre et des Ressources Minières (STeRMi), Laboratoire du Génie Civil, des Géosciences et des Sciences Géographiques, BP 1093 Yamoussoukro, Côte d’Iv
Bi Tié Albert GOULA, Université Nangui Abroguoua, Laboratoire de Géosciences et Environnement (LGE), 02 BP 801 Abidjan, Côte d’Ivoire
Issiaka SAVANE, Université Nangui Abroguoua, Laboratoire de Géosciences et Environnement (LGE), 02 BP 801 Abidjan, Côte d’Ivoire

Date de publication : 1 septembre 2015

Résumé

Le riz pluvial est l’aliment de base au Centre Ouest de la Côte d’Ivoire. Après 1970, la variabilité pluviométrique a augmenté les risques d’échec de la culture de cette plante. Cette situation pose un problème de sécurité alimentaire des populations de la région. Cette étude s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’insécurité alimentaire en milieu rural par la maîtrise de l’eau. Elle fait l’état des lieux des contraintes pluviométriques sur le riz pluvial. Elle a pour objectif l’optimisation de la production rizicole en Côte d’Ivoire. La méthodologie a consisté à déterminer les saisons végétatives par la méthode d’Eldin et à évaluer les risques de déficits hydriques sur deux cycles de riz pluvial (90 et 105 jours). Les résultats indiquent que les besoins en eau par décade au centre ouest de la Côte d'Ivoire varient entre 10 mm à 55 mm. Cependant cette demande en eau n'est pas satisfaite à 100%. En effet, l’analyse a montré qu’en premier cycle cultural, la période du 1er au 20 mai présente des déficits hydriques élevés avoisinant 100% de la demande dans les localités nord. Les plus grands déficits en cycle unique sont enregistrés dans la période juillet-août et valent en moyenne 50 % des besoins de la phase végétative.




Pour citer cet article


Koffi Eugène KOUAKOU, Amani KOUASSI, Amani Michel KOUASSI, Bi Tié Albert GOULA et Issiaka SAVANE. «Caractérisation des contraintes pluviométriques sur le riz pluvial de 90 et 105 jours dans le Centre-Ouest de la Côte d’Ivoire». Afrique Science, Vol.11, N°5 (2015), 1 septembre 2015, http://www.afriquescience.info/document.php?id=5221. ISSN 1813-548X.





Revue électronique internationale publiée par l'ENS d'Abidjan (Côte d'Ivoire) en partenariat avec l'Université d'Abobo-Adjamé (Côte d'Ivoire), l'ENS de Rabat (Maroc) et l'Université Hassan 2 de Mohammédia (Maroc) avec le soutien de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF)
ISSN 1813-548X