Afrique Science
Revue internationale des sciences et technologie
Précédent   Bas de page   Suivant   Signaler cette page   Version imprimable

Vol.12, N°2 (2016)

Article

Teneur en matières en suspension des lacs sahéliens en liaison avec les variations piézométrique et pluviométrique : cas des lacs Bangou Kirey et Bangou Bi, Sud-Ouest Niger


Amadou ABDOURHAMANE TOURE, Université Abdou Moumouni de Niamey, Faculté de Sciences et Techniques, Département de Géologie, BP 10662, Niger. Email : doudu2000@yahoo.fr
Adamou Didier TIDJANI, Université Abdou Moumouni de Niamey, Faculté d’Agronomie, BP 10960, Niger
Rodrigue GUILLON, UMR 7041 ARSCAN, Paris 1, France
Jean Louis RAJOT, IEES-Paris UMR IRD 242 - CNRS, UPMC, UPEC, INRA et LISA, UMR CNRS 7583, UPEC, UPD, IPSL, Créteil, France
Christophe PETIT, UMR 7041 ARSCAN, Paris 1, France
Zibo GARBA, Université Abdou Moumouni de Niamey, Faculté de Sciences et Techniques, Département de Géologie, BP 10662, Niger
David SEBAG, HSM UMR CNRS/IRD 5569, Montpellier et M2C UMR 6143 CNRS, Rouen, France

Date de publication : 1 mars 2016

Résumé

L’envasement des cours d’eau est une des graves conséquences des changements climatiques et des fortes pressions anthropiques au Sahel. Des taux de comblement de l’ordre de 2 à 3 cm/an ont été mis en évidence dans ceux de la région de Niamey (Sud-Ouest Niger). Dans ce contexte, ce travail est fait pour déterminer les impacts des variations piézométrique et pluviométrique sur la dynamique des matières en suspension (MES) participant au comblement des lacs (Bangou Kirey et Bangou Bi). Les résultats obtenus montrent que Bangou Kirey, alimenté par des koris drainant un plus vaste bassin versant, contient au moins 30 fois plus de MES que Bangou Bi. La concentration en MES dans Bangou Kirey a, cependant, été impactée par l’effet de la remonté de la nappe phréatique et les apports en sédiments fins apportés par les eaux de ruissellement. Elle a, en effet, été diluée par la remonté en surface de ladite nappe. Par ailleurs, si l’influence des pluies, plus importantes et plus fréquentes, de la deuxième partie de la saison des pluies (après mi-juillet) est moins marquée, les premières pluies ont été celles qui ont causé plus d’érosion ayant abouti à un accroissement continu de la concentration en MES.




Pour citer cet article


Amadou ABDOURHAMANE TOURE, Adamou Didier TIDJANI, Rodrigue GUILLON, Jean Louis RAJOT, Christophe PETIT, Zibo GARBA et David SEBAG. «Teneur en matières en suspension des lacs sahéliens en liaison avec les variations piézométrique et pluviométrique : cas des lacs Bangou Kirey et Bangou Bi, Sud-Ouest Niger». Afrique Science, Vol.12, N°2 (2016), 1 mars 2016, http://www.afriquescience.info/document.php?id=6182. ISSN 1813-548X.





Revue électronique internationale publiée par l'ENS d'Abidjan (Côte d'Ivoire) en partenariat avec l'Université d'Abobo-Adjamé (Côte d'Ivoire), l'ENS de Rabat (Maroc) et l'Université Hassan 2 de Mohammédia (Maroc) avec le soutien de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF)
ISSN 1813-548X