Afrique Science
Revue internationale des sciences et technologie
Précédent   Bas de page   Suivant   Signaler cette page   Version imprimable

Vol.12, N°3 (2016)

Article

Photodégradation solaire de l’azadirachtine technique par du sable titanifère


El Hadji Moussa DIOP, Laboratoire d’Electrochimie et des Procédés Membranaires (LEPM), Ecole Supérieure Polytechnique (ESP), Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), BP 5085 Dakar-Fann, Sénégal. Email : diopmoussa88f@gmail.com
Falilou Mbacké SAMBE, Laboratoire d’Electrochimie et des Procédés Membranaires (LEPM), Ecole Supérieure Polytechnique (ESP), Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), BP 5085 Dakar-Fann, Sénégal
Alpha Ousmane TOURE, Laboratoire d’Electrochimie et des Procédés Membranaires (LEPM), Ecole Supérieure Polytechnique (ESP), Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), BP 5085 Dakar-Fann, Sénégal
Codou Guèye MAR DIOP, Laboratoire d’Electrochimie et des Procédés Membranaires (LEPM), Ecole Supérieure Polytechnique (ESP), Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), BP 5085 Dakar-Fann, Sénégal

Date de publication : 1 mai 2016

Résumé

Durant ces dernières décennies, la dépollution des eaux usées industrielles est devenue une préoccupation majeure au Sénégal. Dès lors, les industries manufacturières doivent se conformer aux normes de rejets d’effluents industriels. Cependant, certaines molécules sont réfractaires aux méthodes de traitements classiques. Ainsi, la photocatalyse solaire constitue une technologie efficace pour le traitement de cette pollution récalcitrante. Dans cette étude, ce procédé a été appliqué pour la dégradation de l’azadirachtine technique. Du sable titanifère avec une teneur en TiO2 de 46 % a été utilisé comme matériau semi-conducteur. Afin d’optimiser le procédé, l’influence de certains paramètres opératoires (masse minimale de sable, pH et concentration initiale de la solution d’azadirachtine) sur la dégradation du polluant, a été étudiée. Les résultats obtenus ont montré que le pH optimal pour la photodégradation de l’azadirachtine est 6. L’utilisation d’une masse de sable titanifère de 30 g a permis la dégradation de 78 % d’une solution d’azadirachtine de concentration 60 mg/L au pH optimal. Par ailleurs, la cinétique de dégradation de l’azadirachtine satisfait le modèle de Langmuir-Hinshelwood et est du premier ordre.




Pour citer cet article


El Hadji Moussa DIOP, Falilou Mbacké SAMBE, Alpha Ousmane TOURE et Codou Guèye MAR DIOP. «Photodégradation solaire de l’azadirachtine technique par du sable titanifère». Afrique Science, Vol.12, N°3 (2016), 1 mai 2016, http://www.afriquescience.info/document.php?id=6237. ISSN 1813-548X.





Revue électronique internationale publiée par l'ENS d'Abidjan (Côte d'Ivoire) en partenariat avec l'Université d'Abobo-Adjamé (Côte d'Ivoire), l'ENS de Rabat (Maroc) et l'Université Hassan 2 de Mohammédia (Maroc) avec le soutien de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF)
ISSN 1813-548X